Croissance spirituelle des enfants:

 le rôle fondamental des parents
Jean-Paul II baptise vingt nouveaux-nés dans la Chapelle Sixtine

CITE DU VATICAN, Vendredi 18 janvier 2002 (ZENIT.org) –

 Le pape Jean-Paul II a souligné le rôle fondamental des parents dans la Croissance spirituelle des enfants.

Dimanche 13 janvier, en la fête du Baptême du Seigneur, le pape Jean-Paul II a conféré le

sacrement du Baptême à 20 nouveau-nés (une française, une enfant des Etats-Unis, un Espagnol, 17 italiens),

 dans la Chapelle Sixtine. Au cours de la cérémonie, le Saint-Père a prononcé l'homélie

 dont L'Osservatore Romano en français du 15 janvier donne la traduction suivante:

 Homélie de Jean-Paul II –

 

 

1. "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur" (Mt 3, 17).

Il y a quelques instants, nous avons à nouveau écouté dans l'Evangile, les paroles qui retentirent du ciel

 dès que Jésus eut été baptisé par Jean dans le fleuve Jourdain. C'est une voix venant d'en haut qui les prononça:

 la voix de Dieu le Père. Elles révèlent le mystère que nous célébrons aujourd'hui, le Baptême du Christ.

 Cet Homme sur lequel l'Esprit Saint descend, sous la forme d'une colombe, est le Fils de Dieu

 qui a assumé de la Vierge Marie notre chair pour la racheter du péché et de la mort.

Comme ce mystère de salut est grand! Un mystère dans lequel pénètrent aujourd'hui les enfants

 que vous présentez, chers parents, parrains et marraines. En recevant dans l'Eglise le sacrement du Baptême

 ils deviennent les fils de Dieu, "fils dans le Fils". C'est le mystère de la "seconde naissance".

2. Chers parents, je m'adresse avec affection en particulier à vous, qui avez donné la vie à ces créatures,

 en collaborant à l'oeuvre de Dieu, auteur de la vie et, de façon singulière, de toute vie humaine.

 Vous les avez engendrées et aujourd'hui, vous les présentez sur les fonts baptismaux,

 afin qu'elles soient ré-générées par l'eau et l'Esprit Saint. La grâce du Christ transformera leur existence

 de mortelle en immortelle, en la libérant du péché originel. Rendez grâce au Seigneur pour le don

 de leur naissance et de leur renaissance spirituelle d'aujourd'hui.

Mais quelle force permet à ces enfants innocents et inconscients d'accomplir un "passage" spirituel aussi profond?

 C'est la foi, la foi de l'Eglise, professée en particulier par vous, chers parents, parrains et marraines.

 C'est précisément dans cette foi que vos petits sont baptisés.

 Le Christ n'accomplit pas le miracle de régénérer l'homme sans la collaboration de l'homme lui-même,

 et la première coopération de la créature humaine est la foi, avec laquelle celle-ci, intérieurement attirée par Dieu,

 se remet librement entre ses mains.

Ces enfants reçoivent aujourd'hui le Baptême sur la base de votre foi, que dans un instant,

 je vous demanderai de professer.

Très chers amis, que d'amour, que de responsabilité dans le geste que vous accomplirez au nom de vos enfants!

3. Un jour, lorsqu'ils seront en mesure de comprendre, ils devront eux-mêmes accomplir personnellement

 et librement un chemin spirituel qui les conduira, avec la grâce de Dieu, à confirmer,

 dans le sacrement de la Confirmation, le don qu'ils reçoivent aujourd'hui.

Mais pourront-ils s'ouvrir à la foi s'ils ne reçoivent pas un bon témoignage de celle-ci de la part

 des adultes qui les entourent? Ces enfants ont tout d'abord besoin de vous, chers parents;

 ils ont ensuite également besoin de vous, chers parrains et marraines, pour apprendre à connaître

 le Dieu véritable, qui est amour miséricordieux. C'est à vous qu'il revient de les initier à cette connaissance,

 en premier lieu à travers le témoignage de votre comportement dans vos relations avec eux et avec les autres,

 des relations empreintes d'attention, d'accueil et de pardon.

 Ils comprendront que Dieu est fidélité, s'ils ont la possibilité d'en reconnaître le reflet,

 même limité et imparfait, et avant tout dans votre présence pleine d'amour.

La responsabilité de la coopération des parents à la croissance spirituelle de leurs enfants est grande!

Les bienheureux époux Luigi et Maria Beltrame Quattrocchi, que j'ai récemment eu la joie d'élever

aux honneurs des autels et que je vous exhorte à mieux connaître et à imiter, en étaient bien conscients.

Si la mission d'être des parents "selon la chair" est déjà grande pour vous, celle de collaborer à la paternité divine,

 en offrant votre contribution pour former dans ces créatures l'image même de Jésus, Homme parfait, l'est plus encore.

4. Ne vous sentez jamais seuls dans une mission aussi exigeante!

 Que vous réconforte, tout d'abord, la confiance dans l'ange gardien, à qui Dieu a confié son singulier

 message d'amour pour chacun de vos enfants.

 Ensuite, toute l'Eglise à laquelle vous avez la grâce d'appartenir est engagée à vous soutenir:

 les saints veillent au Ciel, en particulier ceux dont les enfants portent les noms et qui seront leurs "patrons".

Sur terre, il y a la communauté ecclésiale, dans laquelle il est possible de renforcer sa propre foi

et sa propre vie chrétienne, en l'alimentant par la prière et les Sacrements.

Vous ne pourrez pas donner à vos enfants ce que vous n'aurez pas reçu et assimilé en premier!

Il existe ensuite pour tous une Mère selon l'Esprit: la Très Sainte Vierge Marie. Je lui confie vos enfants,

afin qu'ils deviennent des chrétiens authentiques; je vous confie également à Marie, chers parents,

 chers parrains et chères marraines, afin que vous sachiez toujours transmettre à ces enfants l'amour

dont ils ont besoin pour grandir et pour croire. En effet, la vie et la foi vont de pair!

Qu'il en soit ainsi dans l'existence de chaque baptisé avec l'aide de Dieu.

© L'Osservatore Romano
ZF02011811